Diminution marquée des maladies dues aux piqûres de tiques en Suisse

BERNE - Selon les derniers chiffres de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP), le nombre de cas d'encéphalite à tiques et de maladie de Lyme a considérablement diminué cette année. Une vaccination plus fréquente parmi la population suisse pourrait être à l'origine de cette baisse, même s'il reste trop tôt pour tirer des conclusions.

Depuis le début de l'année 2019, le nombre de cas d'encéphalite à tiques a presque diminué de moitié par rapport à la même période l'an dernier. Dans le dernier bulletin BAG publié le lundi 22 juillet 2019, 127 cas ont été répertoriés pour la période allant de janvier à la fin de la semaine dernière, contre 218 cas pour la même période l'année dernière.

La maladie de Lyme a également connu un déclin marqué cette année. Le nombre de visites chez le médecin à la fin du mois de juin était de 3'600, contre près de 10'000 au premier semestre de l'an dernier.

Chiffres moyens pluriannuels

D'une manière générale, moins de piqûres de tiques sont observées, a confirmé Daniel Koch, responsable du département des maladies transmissibles à l'OFSP, à la demande de l'agence de presse Keystone-SDA. Bien que les chiffres actuels soient nettement inférieurs à ceux de l'année précédente, ils sont comparables à la moyenne pluriannuelle depuis 2000.

Selon M. Koch, il est encore trop tôt pour dire si les chiffres plus bas sont le résultat d'une augmentation des vaccinations. Il ne fait aucun doute que ce déclin s'explique aussi par le fait que le comportement de la population a changé et que des mesures de précaution sont maintenant prises lors des promenades en forêt.

En ce qui concerne le grand nombre de cas l'année dernière, M. Koch a déclaré que la transmission des maladies dépend du nombre de tiques infectées dans la nature.

Les tiques sont particulièrement actives au printemps et en automne. Ceux qui évitent les broussailles et les sous-bois, portent des vêtements fermés, utilisent des répulsifs contre les tiques et vérifient les piqûres après un séjour en forêt ou au jardin peuvent se protéger des piqûres et de leurs conséquences.

Le 23 juillet 2019. Keystone-ATS (traduit de l'allemand par un outil automatique de traduction avec la supervision finale de Xavier Gruffat - pharmacien. Pharmapro Sàrl est client de Keystone-ATS en allemand. La news originale est disponible sur Pharmapro.ch en allemand : www.pharmapro.ch/de, dans la rubrique News). Crédits photos et infographies : Adobe Stock / Creapharma.ch (Pharmanetis Sàrl).


Inscrivez-vous à la newsletter employeur

Dernières news

  • Mises à jour médicales - semaine 34/2019

    Retrouvez ici les informations médicales de la semaine à retenir en fonction des dernières études scientifiques, communications officielles et congrès médicaux...

  • Mises à jour médicales - semaine 33/2019

    Retrouvez ici les informations médicales de la semaine à retenir en fonction des dernières études scientifiques, communications officielles et congrès médicaux...