Mises à jour médicales - semaine 48/2018

Retrouvez ici les informations médicales de la semaine à retenir en fonction des dernières études scientifiques, communications officielles et congrès médicaux, article créé en partenariat avec Creapharma.ch.

SEMAINE 48/2018 (mise à jour le 30 novembre 2018)

27 novembre 2018

Jeûne intermittent (régime 5:2)
Le jeûne intermittent (manger 5 jours et jeûner 2 jours chaque semaine) ne s’avère pas plus ou moins efficace que d’autres régimes qui agissent sur une réduction calorique, selon une récente étude allemande réalisée notamment par l’Université d’Heidelberg. Pour les personnes qui veulent perdre du poids, le type de régime ne s’avère pas si important, mais l’aspect essentiel est qu’une fois le régime choisi, la personne devra le suivre de façon régulière. Le régime par jeûne intermittent est un bon régime, selon les chercheurs, mais il ne doit pas être considéré comme supérieur aux autres. Cette étude a été publiée le 23 novembre 2018 dans le journal scientifique The American Journal of Clinical Nutrition (DOI : 10.1093/ajcn/nqy196).
Lire davantage d’informations sur cette étude sur le site Pharmapro.ch

25 novembre 2018

Caféine et grossesse
Une étude irlandaise a montré que la consommation de caféine, sous forme de café ou de thé, pouvait avoir des effets négatifs sur le bébé à naître. En effet, les femmes qui consommaient de la caféine pendant leur grossesse, même à faible dose comme moins de 200 mg par jour, avaient des bébés avec un poids inférieur comparé aux femmes qui ne consommaient pas de caféine pendant la grossesse. Dans cette étude, les chercheurs de l’University College Dublin ont pris en compte 941 mères et leurs bébés qui sont nés en Irlande. Environ 60% des femmes consommaient de la caféine sous forme de thé et 40% sous forme de café. Les chercheurs ont constaté que chaque 100 mg de caféine additionnel par jour pendant le 1er trimestre de la grossesse menait à une diminution de 72 g du poids moyen du bébé par rapport aux femmes ne buvant pas de caféine. La différence de poids des bébés était jusqu’à 170 g inférieur chez les femmes qui consommaient le plus de caféine par rapport à celles qui en consommaient le moins. La taille et la circonférence de la tête des bébés de mères consommant de la caféine étaient aussi inférieurs aux mères ne buvant pas de caféine. Les scientifiques n’ont pas constaté de différences par rapport à l’origine de la caféine, si elle provenait du thé ou du café. L’OMS recommande aux femmes enceintes de ne pas boire plus que 300 mg de caféine par jour. Avec cette nouvelle étude, l’idéal pour une femme enceinte serait de ne pas consommer du tout de caféine ou le moins possible pendant la grossesse. D’autres études dans le passé avaient montré des effets négatifs de la caféine pendant la grossesse comme une augmentation de fausse couche. Cette étude a été publiée le 19 octobre 2018 dans le journal scientifique The American Journal of Clinical Nutrition (DOI : 10.1093/ajcn/nqy219).
Lire notre dossier complet sur la caféine

Le 30 novembre 2018. Sources : voir sur les liens de Creapharma.ch si les sources ne sont pas mentionnées dans les paragraphes ci-dessus. Crédits photos : Adobe Stock


Inscrivez-vous à notre Newsletter

Dernières news