Médecine dentaire, des mutations génétiques rendent les dents plus sensibles aux caries

ZURICH - Certains se brossent les dents avec grand soin, mais souffrent néanmoins de caries, d'autres sont peu appliqués dans l'utilisation de la brosse à dents et n'ont jamais de caries. C'est à cette question intéressante que des chercheurs zurichois ont essayé de répondre. Selon les scientifiques, cette différence proviendrait de certaines mutations génétiques menant à des défauts dans l'émail des dents en les rendant vulnérables à l'entrée de bactéries.

Il faut savoir que nos dents sont en permanence confrontées aux bactéries, pouvant aboutir à des caries. Se brosser régulièrement les dents aide, mais les caries dépendent aussi de la résistance de l'émail.

Mutations génétiques

Comme annoncé dans un communiqué de l'Université de Zurich le 7 février 2017, deux équipes de chercheurs de cette université suisse de référence ont réussi à identifier sur des souris des gènes qui sont impliqués dans la construction de l'émail dentaire. Des mutations génétiques au niveau de ces gènes ont mené chez les souris à des défauts de l'émail. La conséquence de ces défauts est une entrée facilitée des bactéries et de leurs produits toxiques. L'étude a été publiée dans la revue spécialisée Science Signaling.

Chemin de transmission

La protéine synthétisée par ces gènes se nomme "Wnt-signalisation" (en allemand "Wnt-Signalweg"), comme le relève l'Université de Zurich. Ce chemin de transmission mène à des signaux externes à l'intérieur des cellules et active par conséquent l'activation d'un gène particulier. Ce chemin de transmission est déjà connu dans le développement embryonnaire ainsi que dans le développement du cancer.

Claudio Cantù de l'Université de Zurich et auteur de l'étude explique dans un communiqué : "3 protéines impliquées dans la "Wnt-signalilsation" ne sont pas seulement impliquées dans le développement de maladies graves, mais aussi dans le raffinement qualitatif des tissus, qui se développent de façon importante".

Nouveaux produits possibles

Ces découvertes dans ces gènes, impliqués dans le développement de l'émail dentaire, pourraient aussi aider à développer de nouvelles méthodes de prévention des caries, précisent les chercheurs suisses. "Grâce à de nouveaux produits, qui empêchent la progression de carie à cause d'émail défectueux, nous pourrons grandement améliorer la santé bucco-dentaire des personnes concernées", explique un autre auteur de l'étude Thimios Mitsiadis et également chercheur à l'Université de Zurich.

Le 8 février 2017. Écrit et traduit de l'allemand par Xavier Gruffat (pharmacien). Source : article de l'ATS(SDA) en allemand. Remarque : Pharmapro Sàrl est client de l'ATS en allemand (état au 8 février 2017). Crédits photos : Fotolia.com


Inscrivez-vous à notre Newsletter

Dernières news