7 conseils préconisés par l’OMS pour une bonne santé bucco-dentaire des enfants

Beaucoup d’enfants et d’adultes sont affectés par des maladies bucco-dentaires comme les caries ou les maladies des gencives. Pourtant, il suffit d’adopter des gestes simples au quotidien pour les éviter. Un brossage régulier accompagné d’une bonne hygiène de vie et d’un suivi dentaire adapté permet de réduire les facteurs de risques et de préserver une bonne santé bucco-dentaire.

1. Un brossage adapté, même chez les nourrissons

La routine de brossage des dents doit commencer très tôt, c’est-à-dire dès les premiers jours qui suivent l’arrivée de votre enfant au monde. Bien évidemment, il ne s’agit pas de brosser les gencives encore fragiles de bébé avec une brosse à dents, mais de bien les nettoyer avec une petite compresse de gaze à raison de 2 fois par jour. Il est également possible d’utiliser un gant de toilette propre et humide. Ce rituel est à mettre en place après les repas et avant de dormir. Dès que les premières dents de l’enfant apparaissent, vous pouvez utiliser une brosse à dents souple qui ne risque pas d’agresser les gencives.

Après le brossage, il n’est pas nécessaire de se rincer les dents pour optimiser l’action du fluor. L’enfant peut juste cracher l’excès de dentifrice.

2. Un rythme régulier du brossage

Combien de fois par jour un enfant doit-il se brosser les dents ? Deux ou trois fois par jour ? Ce qu’il faut retenir est que les enfants ont besoin de se brosser les dents 2 fois par jour, et ce, à raison de 2 minutes pour chaque brossage. Apprenez à votre bout de chou la façon de tenir sa brosse à dents pour qu’il puisse réussir à faire un mouvement circulaire destiné à bien déloger les restes d’aliments. Vous pouvez l’accompagner dans ce rituel jusqu’à ce qu’il y arrive tout seul. Il est recommandé d’effectuer ces brossages le matin, après le petit-déjeuner et le soir, avant d’aller se coucher. Il faudra bien sûr veiller à ce que l’enfant ne mange plus rien le soir après s’être brossé les dents.

Dès que vous remarquez que la brosse à dents est abîmée ou que les poils sont écartés, il faut la remplacer pour préserver son efficacité. Sinon, vous pouvez attendre après 3 mois avant de la remplacer.

3. Un dentifrice fluoré

La quantité de fluor recommandée diffère selon chaque pays. L’enfant a besoin de se brosser les dents avec un dentifrice fluoré. Si vous avez des doutes quant au choix du produit le plus adapté, n’hésitez pas à demander conseil auprès de son dentiste ou d’un médecin généraliste.

4. Plus de tétine après 2 ans

L’enfant ne doit plus utiliser de tétine après 2 ans. Il ne faut surtout pas l’encourager à sucer son pouce ou sa tétine, car cela peut perturber le développement de sa bouche et de ses dents.

5. Un suivi dentaire régulier

Le suivi dentaire doit être régulier. Il est nécessaire d’emmener l’enfant chez le dentiste dès que ses premières dents apparaissent ou tout simplement avant son premier anniversaire. Il appartiendra ensuite au médecin de vous conseiller sur la fréquence à laquelle le suivi pourra se faire. Dans tous les cas, il est toujours mieux de détecter à temps tout problème ou risque de maladies bucco-dentaires possible pour un meilleur traitement.

6. Un protège pour les sports de contact

Il est recommandé de porter un protège-dents si l’enfant pratique un sport qui risque de le blesser ou qui implique des chutes ou des coups réguliers. Votre dentiste pourra vous aider à mieux choisir le produit adapté à votre enfant afin d’amortir les chocs et d’éviter les fractures ou la perte des dents.

7. Une alimentation saine

L’adoption d’une alimentation saine fait partie des meilleures préventions.  Limitez la consommation de sucre de votre enfant à environ 3 cuillères à café par jour. Attention, le sucre se cache partout, dans les goûters, les aliments transformés et les boissons sucrées. Pour éviter les caries et les maladies bucco-dentaires, surveillez bien l’alimentation de l’enfant. Quant aux bébés, les biberons doivent contenir uniquement du lait maternel, du lait maternisé, du lait ou de l’eau. Évitez d’ajouter du sucre au lait ou au jus de fruit et n’encouragez pas la consommation d’aliments trop sucrés.

22 mars 2019 - Sources : OMS. Par la Rédaction de Medpro. Crédits photos et infographies : Adobe Stock et Pharmapro.ch. Technologie : Pharmanetis Sàrl (Creapharma.ch) et Pharmapro Sàrl


Inscrivez-vous à la newsletter employeur

Dernières news

  • Mises à jour médicales - semaine 16/2019

    Retrouvez ici les informations médicales de la semaine à retenir en fonction des dernières études scientifiques, communications officielles et congrès médicaux...

  • Mises à jour médicales - semaine 15/2019

    Retrouvez ici les informations médicales de la semaine à retenir en fonction des dernières études scientifiques, communications officielles et congrès médicaux...