Une nouvelle flambée des coûts de la santé menace la Suisse

BERNE - La marge de manœuvre dans l’augmentation des primes d'assurance maladie est révolue. L'association faîtière des assureurs maladie Santésuisse s'attend à ce que les coûts augmentent de 3% autant pour l'année en cours que l'année à venir (2020).

L'année dernière, l'augmentation des coûts de santé de l'assurance maladie obligatoire, avec environ 1% de plus, était nettement inférieure à celle des années précédentes, a déclaré Santésuisse lors d'une conférence de presse qui s’est tenue ce lundi 17 juin 2019. En raison de l'augmentation redoutée des coûts, des « contre-mesures enfin efficaces » sont nécessaires.

Croissance des coûts de plus de 5%

Selon l'analyse de Santésuisse, il existe un risque de croissance supérieure à la moyenne dans plusieurs domaines. Par exemple pour la physiothérapie, Santésuisse s'attend à ce que le nombre de physiothérapeutes et de traitements augmente constamment de 6%. Des coûts plus élevés sont également prévus dans le domaine des soins légers à domicile (en allemand Spitex). Au lieu des EMS, les personnes âgées sont de plus en plus soignées à domicile, ce qui explique pourquoi on s'attend à une croissance des coûts de 6%.

Dans le secteur des laboratoires, la tendance est également « inquiétante ». Comme de plus en plus de diagnostics médicaux sont effectués dans les laboratoires médicaux, Santésuisse évalue la hausse des coûts à 5%.

Pour le secteur hospitalier ambulatoire, on s'attend à une augmentation des coûts de 5% pour l'année en cours et l'année à venir. Dans le cas des médicaments également, on s'attend à une croissance des coûts de plus de 3% au cours des deux prochaines années.

Médicaments trop chers

Pour que les prix des médicaments en Suisse soient finalement abaissés au niveau des prix pratiqués dans d'autres pays, une comparaison annuelle avec les prix pratiqués dans d'autres pays est nécessaire pour tous les médicaments, selon Santésuisse.

En outre, l'introduction du système de prix de référence est plus urgente que jamais, car les génériques sont encore deux fois plus chers en Suisse qu'à l'étranger. Il est également nécessaire d'agir en ce qui concerne les préparations originales, car là aussi les prix sont nettement plus élevés qu'à l'étranger.

Analyse

Comme presque toujours, il semble que Santésuisse oublie que les salaires suisses sont en général bien plus élevés qu’à l’étranger comme en France, ce qui justifie en tout cas en partie un prix des médicaments plus élevé à cause de charges plus importantes. Finalement, avec un peu plus de 3% d’augmentation du prix des médicaments prévue pour l’année prochaine, ce chiffre reste dans la moyenne. Autrement dit, le monde de la pharmacie n’est pas le mauvais élève du secteur de la santé suisse.

Le 17 juin 2019. Sources : Keystone-ATS (traduit de l'allemand par un outil automatique de traduction avec la supervision finale de Xavier Gruffat - pharmacien. Analyse de XG. Pharmapro Sàrl est client de Keystone-ATS en allemand. La news originale est disponible sur Pharmapro.ch en allemand : www.pharmapro.ch/de, dans la rubrique News). Crédits photos et infographies : Adobe Stock / Creapharma.ch (Pharmanetis Sàrl)


Inscrivez-vous à notre Newsletter

Dernières news