Mises à jour médicales - semaine 37/2019

Retrouvez ici les informations médicales de la semaine à retenir en fonction des dernières études scientifiques, communications officielles et congrès médicaux, article créé en partenariat avec Creapharma.ch.

SEMAINE 37/2019 (mise à jour le 13 septembre 2019)

9 septembre 2019

Suicide dans le monde (OMS)
Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), environ 800’000 personnes dans le monde se suicident chaque année. Autrement dit, toutes les 40 secondes une personne meurt de cette façon. Cela fait du suicide l’une des formes de décès les plus fréquentes, a annoncé l’OMS le lundi 9 septembre 2019 précédant la Journée mondiale de prévention du suicide le mardi 10 septembre. La prévention est l’un des objectifs les plus importants de l’OMS. Bien que le nombre de pays disposant de programmes de prévention correspondants soit passé à 38 au cours des cinq dernières années, il n’existe toujours pas d’offres correspondantes pour les personnes à risque dans de nombreux pays, a critiqué l’OMS. “Les suicides sont évitables. Nous appelons tous les pays à intégrer de bonnes stratégies de prévention du suicide dans leurs programmes nationaux de santé et d’éducation”, a déclaré Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur général de l’OMS. Il s’agit, par exemple, de rendre plus difficile l’accès à des produits chimiques tels que les pesticides, avec l’aide desquels de nombreuses personnes se suicident. Il est également essentiel de favoriser la gestion du stress chez les jeunes, d’identifier à temps les personnes à risque de suicide et de leur fournir des soins de longue durée. [avec des informations de l’agence de presse Keystone – ATS, Pharmapro.ch, site partenaire de Creapharma.ch, est client de cette agence de presse suisse en allemand]

8 septembre 2019

E-cigarettes : déjà cinq décès aux États-Unis
Le nombre de décès aux États-Unis probablement liés à la consommation de cigarettes électroniques (e-cigarettes) continue d’augmenter, le vendredi 6 septembre 2019  les autorités sanitaires de la Californie et du Minnesota ont signalé un cas suspect chacun. Cela signifie que les autorités sanitaires de tout le pays soupçonnent qu’au moins cinq décès dus à des maladies pulmonaires sont liés à la consommation de cigarettes électroniques. Les deux décès nouvellement signalés étaient âgés respectivement de 65 et 55 ans. Les deux avaient des problèmes de santé depuis un certain temps. Selon les autorités, cependant, les e-cigarettes peuvent avoir finalement conduit à leur mort. Auparavant, trois cas suspects avaient été signalés dans les États de l’Indiana, de l’Illinois et de l’Oregon. Selon l’autorité sanitaire américaine CDC, le nombre de cas dans lesquels les derniers fumeurs de e-cigarettes ont dû être traités en raison de l’essoufflement grave a doublé pour atteindre plus de 450 dans un court laps de temps. Les CDC ont recommandé que les e-cigarettes ne devraient pas être utilisés pour le moment tant que les causes de la vague de la maladie restent inexpliquées. Ces cigarettes contiennent de nombreuses substances chimiques et additifs.
[avec des informations de l’agence de presse Keystone - ATS, Pharmapro.ch, site partenaire de Creapharma.ch, est client de cette agence de presse suisse en allemand]

Le 13 septembre 2019. Sources : voir sur les liens de Creapharma.ch si les sources ne sont pas mentionnées dans les paragraphes ci-dessus. Crédits photos : Adobe Stock


Inscrivez-vous à notre Newsletter

Dernières news