Mises à jour médicales - semaine 03/2018

Retrouvez ici les informations médicales de la semaine à retenir en fonction des dernières études scientifiques, communications officielles et congrès médicaux, article créé en partenariat avec Creapharma.ch.

SEMAINE 03/2018 (mise à jour le 15 janvier 2018)

13 janvier 2018

Paracétamol
Une étude publiée début 2018 dans le journal scientifique European Psychiatry (DOI : 10.1016/j.eurpsy.2017.10.007) a montré que la prise de paracétamol pendant la grossesse était associée à un retard du langage chez les filles mais pas chez les garçons.
Lire davantage sur cette étude (sur Creapharma.ch)

12 janvier 2018

Cancer
Les femmes qui travaillent pendant la nuit de façon régulière ont 19% plus de risque de souffrir de certains cancers en comparaison avec les femmes qui travaillent pendant la journée. Le risque était particulièrement élevé pour certains cancers comme ceux de la peau (+41%), du sein (+32%) et dans une moindre mesure de l’estomac (+18%). Ces conclusions proviennent d’une revue de 61 études (méta-analyse) publiées sur le sujet, ce travail de recherche a été publié le 8 janvier 2018 dans le journal scientifique Cancer Epidemiology, Biomarkers and Prevention (DOI : 10.1158/1055-9965.EPI-17-0221). Toutefois, ce risque augmenté de cancer a été observé chez les femmes qui habitaient en Europe et en Amérique du nord mais pas chez celles qui habitaient en Asie et en Australie. Ces résultats ont “surpris“ les chercheurs. Des raisons hormonales, comme un taux supérieur d’hormones sexuelles chez les femmes vivant en Europe ou Amérique du nord, pourraient expliquer ces différences. Des données de plus de 3,9 millions de femmes ont été analysées dans cette revue d’études.
Lire notre dossier sur le cancer (sur Creapharma.ch)

11 janvier 2018

Rage - 3 frères contaminés par la rage
Un adolescent brésilien de 14 ans a survécu à la rage, comme l’ont informé les grands médias brésiliens (Globo, Record) le 10 janvier 2018. Il a été contaminé par une chauve-souris dans la région rurale de Barcelos, village situé à 400 km de la grande ville du nord du Brésil, Manaus, en Amazonie. L’adolescent qui souffrait de symptômes s’est rendu chez un médecin début décembre 2017. Ses 2 frères aussi ont été contaminés par la rage et sont malheureusement morts de la maladie en 2017. Le 10 janvier 2018, le Ministère de la Santé brésilien estimait que l’adolescent ne présentait plus de virus dans son organisme mais qu’une guérison complète n’était pas encore garantie. En effet, il pourrait présenter des séquelles. Il a été sauvé grâce au protocole de Milwaukee (lire notre dossier complet sur la rage pour plus d’informations à ce sujet), utilisant notamment les médicaments biopterine et amantadine. La rage, une fois déclarée, est une maladie extrêmement mortelle avec certaines sources qui parlent d’un taux de mortalité de 98% ou plus. Au Brésil, il s’agit seulement du 2ème cas d’une personne ayant survécu à la rage, l’autre cas a eu lieu en 2008.
Lire notre dossier complet sur la rage (sur Creapharma.ch)

9 janvier 2018

Cataracte
Les femmes âgées opérées de la cataracte vivent plus longtemps que celles qui n’ont pas été opérées et qui souffrent aussi de la maladie, selon une étude.  Les chercheurs ignorent toutefois encore les causes exactes derrière cette espérance de vie supérieure. Une hypothèse est une amélioration de la qualité de vie, grâce à une meilleure vision, suite à cette opération. Cette étude a été publiée en octobre 2017 dans le journal scientifique JAMA Ophthalmology (DOI : 10.1001/jamaophthalmol.2017.4512). Le communiqué de presse a été publié début janvier 2018, d’où une médiatisation à cette date.
Lire davantage sur la cataracte (sous Traitements) sur Creapharma.ch

8 janvier 2018

Grippe (vaccination)
Des scientifiques espagnols de l’Instituto de Salud Pública de Navarra à Pampelune en Espagne ont découvert qu’une vaccination répétée contre la grippe (4 années ou saisons de suite) était 2 fois plus efficace pour prévenir l’apparition d’une grippe grave chez les seniors hospitalisés pour cette maladie, en comparaison avec les cas non graves. De façon chiffrée, les scientifiques ont constaté que chez les patients qui ont reçu au moins 4 vaccinations contre la grippe année après année, la protection contre une grippe légère était en moyenne de 30% plus élevée que pour les 1800 participants du groupe témoin (les non vaccinés). La protection contre une hospitalisation chez les personnes vaccinées année après année était même de 74% et de 70% plus élevée pour la prévention du risque de décès. Cette étude a été publiée online le 8 janvier 2018 dans le journal scientifique canadien CMAJ (DOI : 10.1503/cmaj.170910).
Lire davantage sur la vaccination contre la grippe sur Creapharma.ch

Grippe en Suisse
La Suisse romande toujours plus touchée par la grippe
Lire davantage

Le 15 janvier 2018. Sources : voir sur les liens de Creapharma.ch si les sources ne sont pas mentionnées dans les paragraphes ci-dessus. Crédits photos : Fotolia.com


Inscrivez-vous à notre Newsletter

Dernières news