Dépenses de santé 2017 en Suisse : 82,5 milliards de francs au total

NEUCHÂTEL - Les dépenses de santé en Suisse se sont montées à 82,5 milliards de francs au total en 2017 selon les normes de l’OCDE, ce qui représente une hausse de 2,6% en un an. La part des dépenses de santé rapportée au produit intérieur brut est passée dans le même temps de 12,2% à 12,3%. Ce sont là les résultats des chiffres provisoires de l'Office fédéral de la statistique (OFS) sur le coût et le financement du système de santé en 2017.

Les dépenses de santé se sont accrues de 2,6%, une hausse qui est inférieure à la tendance des cinq dernières années (+3,4%). Le taux de croissance du produit intérieur brut (PIB), à prix courants, s’élevait à titre de comparaison à 1,2% entre 2016 et 2017.

Un tiers de dépenses supplémentaires est le fait des cabinets médicaux

L’augmentation des dépenses de santé (+2,6%) s’est chiffrée à 2,1 milliards de francs, dont 89,3% (1,9 mrd) étaient imputables à la hausse des dépenses dans les cabinets médicaux (+0,7 mrd), les hôpitaux (+0,6 mrd), les institutions médico-sociales (+0,3 mrd) et chez les autres fournisseurs de soins ambulatoires (+0,3 mrd).

Les résultats rapportés au taux de croissance annuel moyen des cinq dernières années (+3,4%) varient cependant selon le groupe de fournisseurs de prestations. Le taux de croissance, en tendance annuelle sur 5 ans, correspond à la moyenne pour les hôpitaux (+3,5%). Il a été inférieur pour le commerce de détail (+1,8%), et supérieur pour les cabinets médicaux (+ 4,3%), le groupe des «Autres fournisseurs de soins ambulatoires » (+8,0%, avec par ex. la physiothérapie) et les prestataires de services auxiliaires (+8,7%, avec par ex. les laboratoires et secours).

814 francs par mois pour le système de santé

En 2017, les dépenses mensuelles de santé ont atteint 814 francs par habitant, soit 13 francs de plus que l’année précédente. Elles ont été couvertes à raison de 292 francs (+6) par l’assurance-maladie obligatoire, de 50 francs (+/-0) par des assurances sociales telles que l'AVS, l’AI et l’assurance-accidents, de 29 francs (-1) par d'autres prestations sociales sous condition de ressources et de 53 francs (+/-0) par les assurances complémentaires. L'État y a contribué pour 147 francs (+8) et d’autres financements privés pour 11 francs (+/-0). En plus des primes d'assurance-maladie et des impôts, les ménages ont dû débourser directement le solde, soit 233 francs (+1). Ce montant comprend en particulier le financement des prestations des établissements médico-sociaux, des traitements dentaires ainsi que la franchise et la participation aux frais prévues par l’assurance-maladie pour les traitements hospitaliers et ambulatoires.


Le 11 juin 2019. Sources : communiqué de presse de l'OFS


Inscrivez-vous à la newsletter employeur

Dernières news

  • Mises à jour médicales - semaine 25/2019

    Retrouvez ici les informations médicales de la semaine à retenir en fonction des dernières études scientifiques, communications officielles et congrès médicaux...

  • Mises à jour médicales - semaine 24/2019

    Retrouvez ici les informations médicales de la semaine à retenir en fonction des dernières études scientifiques, communications officielles et congrès médicaux...